Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 00:26


Je viens troubler la surface de ta bulle

Et c’est pour cela que tu me crains

Je ne suis pourtant qu’un pilpus sur ton pull

Un tout petit être de rien

Tu crois que le sol est une chose stable,

Immuable, qu’il te retient

Chaque jour de tomber dans l’improbable,

Mais je t’assure qu’il n’en est rien

 

… Je suis l’éveilleur de consciences…

 

Tu es venu jusqu’ici comme un bateau appareille

Crevant la surface du flot

Tu as marché jusqu’à nous pour retrouver tes pareils

Enlevé tous tes oripeaux

Tu veux que nous fassions trembler ton sol

Juste à l’aide de nos mots

Puis retirer ta camisole

Et venir dire les tiens au micro

 

… Tu es l’éveilleur de consciences…

 

En chacun de nous un veilleur sommeille

Osons ici nous rassembler

En chacun de nous un géant s’éveille

Qui, devant tous, ose ses pensées

Je te vois, toi, chacun, tous, j’entends ses doutes

Je capte l’aura de ses pensées

Je le sens, là, à mon écoute

Libre et uni, sans passé

 

… Il est l’éveilleur de consciences…

 

Que tu luttes ou que tu te laisses faire

De ton premier pas tu es né

Tu es entré dans notre sphère

De part ta propre volonté

C’est notre énergie que tu es venu labourer

Par la friche de tes pensées

C’est nos âmes que tu es venu combler

Par la justesse de tes phrasés

 

… Nous sommes les veilleurs de consciences

 

Nous, tous, veilleurs et éveilleurs, nous épaulons

Nous sommes les tuteurs

D’un monde en pleine révolution

Nous sommes les acteurs

Un jour s’en s’ra fini du règne de l’oseille

Maintenant le futur je sème

Et si je peux m’permettre un tout petit conseil

Dans ce modeste poème :

 

            Si tu n’as pas ton pareil

            Pour décrire tes pareils

            Ou si t’attends l’éveil

            Au fond d’une bouteille

            Si entre tes oreilles

            Un poète sommeille

            Rejoins nos veilles

            Deviens veilleur et veille

A émerveiller tes pareils

N’attends donc pas que je sois vieille

Et réveille tes merveilles

Viens nous accompagner

Car, nous tous, ici rassemblés

 

… nous sommes les éveilleurs de consciences…

 

Et dorénavant, quoi qu’on puisse en penser

On ne peut plus dire que c’est une coïncidence

Veilleurs et éveilleurs, venez nous écouter

Car on touche les esprits par les mots que l’on pense…


Partager cet article

Repost 0
Published by Jule Pilpus - dans Slam
commenter cet article

commentaires