Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 00:21


Je cours, joyeuse, vagabonde

L’air, autour de moi, se tisse de mes ondes

En dentelles de joie, inonde

La course de mes pas : je tisse mon monde…

 

Je cours toujours, course folle

Je tisse les Destins, en grande farandole

Je cours, Liberté, mon idole

J’enjambe cent mille vies, je cours comme une folle…

 

Dessous moi, la prairie, verte

Si verte, beauté mouvante des esprits

Partout les herbes se plient

Couchées par mes errances et mes danses infinies…

 

Dans mes mains, des destins,

Des karmas, des vies, à peine amorcées, à peine accomplies

Comme des cailloux roulent enfin

Sur ma voix, je suis la Déesse du Matin !!!

 

Puis, fracas, tintamarre, mystère

Un clairon inconnu, lointain, proche pourtant de ma sphère

J’ouvre un œil, puis deux, misère…

Et rageusement j’écrase le réveil matin sur mes douces chimères…


Partager cet article

Repost 0
Published by Jule Pilpus - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires