Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 22:43
Parfois, on cherche comme une folle et tout se dérobe.
D'autres fois, on abandonne tout espoir et l'on range son coeur.
Et puis quand on est perdue, par delà les misères
On se rend compte soudain combien on manque d'air
On s'interroge, on doute, on croit savoir
la réalité se dérobe sous nos pas et l'avenir se teinte de noir
Jusqu'à ce que tout cela n'aie plus d'importance, que se soit flou en tête
Et la vie passe, mais elle n'a plus le même goût, la même saveur grisante
Sans doute se doit-on de feindre et d'ignorer, pour survivre
Sans doute est-ce là la meilleure solution pour être libre
Mais quand l'innattendu viens frapper à la porte, et qu'on lui ouvre, innocente
Et puis qu'il vous sourit et qu'il se montre aimable
Qu'aucun sous-entendu ne franchit plus nos rêves
Mais que l'on est ému comme quand le jour se lève
Soudain la vie si grise se remplit de couleurs
Le repas insipide devient plein de saveurs
Pour le prix d'un sourire qui nous remplit le coeur
Combien doit-on donc payer nos doutes et nos erreurs ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jule Pilpus - dans Journal abstrait
commenter cet article

commentaires