Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 21:22

Je suis fermée pour inventaire, pour travaux, pour toujours.

L’inspiration s’est tarie dans les veines de mes doigts

Et s’est rassemblée en poussières.

Quand j’en aurais fini de craqueler mes regards,

Tu pourras entrer sans mots dire

Car les mots seront des tortures horribles à mes oreilles.

Silencieux… Silencieux… Tu ouvriras la porte de mon intime refuge

Ouvrons les yeux de nos cœurs de fous

Car eux seuls voient l’essentiel

Ils savent les chemins qui mènent jusqu’au ciel

 

Mes certitudes sont dissoutes par le passage des jours

Elles se rassemblent pour éclater comme des bulles de vie

Leur beauté fait taire la vanité

Elles fusent en couleur, comme des étoiles filantes

Et me laissent vide et pantelante d’incertitudes colorées

Je marche, tombe et me relève

Je rampe, glisse et puis je rêve

Des idéaux nouveaux naissent de mes vieux rêves

Il m’arrive d’y croire, entre deux portes fermées

Il m’arrive de les boire, jusqu’à m’en saouler

 

Je devine derrière tes ombres des sourires rêveurs

Des envies d’un autre monde que tu espères meilleur.

Tu croises des mirages, tu dessines des fleurs,

Des rêves d’enfant sage dorment encore dans ton cœur

Tu te blindes, tu te caches, tu veux que personne ne te sache

Tu te crois fort, invulnérable, logique, sans remord, inattaquable

Mais ce n’est qu’un vieux masque tout usé qui date de tes premières années

Et derrière lui j’ai deviné, aussi sensible qu’obstiné

Un cœur fragile, des rêves fous, un enfant qui a encore peur du Loup…..

Et tant de beautés cachées …

 

Mais à quoi bon penser si je rêve mes danses

Et à quoi bon danser, si je danse mes rêves

Et à quoi bon aimer, si je n’aime qu’en rêve

Pourtant, je ne renonce ni aux rêves, ni aux vents, ni aux grands oiseaux blancs

Je danse ma vie dans la course du monde…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jule Pilpus - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

july 18/01/2007 06:46

j'adore la fin...
 

Jule 18/01/2007 12:02

Merci July, venant de toi, ça me touche beaucoup