Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 21:04

 

Il y a  un temps pour tout, je ne l’ai pas inventé
Un temps pour se perdre, un temps pour se trouver
Pour mourir de tes lèvres sur le bord de mon lit
Et pour nourrir mes rêves quand le sommeil me fuit

Il y a toujours un temps qui s'écoule comme du vide
Qui noircit mes cahiers d’une encre trop liquide
Qui fait naître les pleurs et fais taire les cris
C’est un temps que l’on vit à mesure qu’on l’écrit

Un temps pour pardonner les anciennes blessures
Un temps pour les soigner, un temps pour qu'elles guérissent
Puis un temps pour ouvrir le vase clos de nos murs
A une nouvelle âme afin qu’elle s’épanouisse

 

Il y a toujours un temps qui mesure ce qu’on vit
Qui rend le bonheur court, le labeur infini
Un temps qui nous rassure et qui nous asservit
Qui délite l’amour, allonge l’insomnie

 

Il y a un temps aussi qui amène à bon port
Un temps qui nous mesure dans nos envies d’encore
Celui qui rend patient et qui fait mériter
Les bonheurs de la vie que chacun peut souhaiter

 

Il y a un temps pour tous, un temps pour chaque chose
Que la vie nous envoie, qu’elles soient bonnes ou moroses
Et il nous faut alors apprendre à méditer
A mesurer ce temps si précieux décompté

 

Que chaque minute soit douce, que chaque instant soit fort
Que chaque larme qui roule trouve son réconfort
Que de tes lèvres douces sur le bord de mon lit
Je puisse lui pardonner d’être trop vite parti

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jule Pilpus - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires