Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 14:53

 

Mais regarde ces gens
Qui, sans en avoir l'air
Te parlent du paradis d'avant
Comme si c'était leur heure dernière
Ils assassinent les mots qu'ils te crachent
Si tu écoutes les déchirures
Qu'ils te jettent violement au visage
Ils t'en voudront de voir leurs blessures
Mais d'en refuser le partage

Et toi, magnifique, au milieu de leurs foules
Comme un ange blessé balancé par la houle
Tu t'offres à recevoir ces vies qui les dérangent
Mais le gris qui recouvrent leurs visions étranges
S'imprègne et puis salit tes belles ailes d'anges.

Mais regarde cet ange, magnifique et pur
Tu vas pouvoir ternir son beau regard azur
Tu tueras les maux que tu as épongé
En reversant sur lui ce dont es gorgé

Quel ange innocent restera-t-il au monde
Si l'assassin des âmes continue sa ronde ?
N'y a-t-il donc ainsi que douleur et misère ?
Non ! Au loin, enfin, j'aperçois la lumière...

***

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jule Pilpus - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires