Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2006 3 04 /10 /octobre /2006 21:30

 

Interrogez-vous sur la liberté d'expression.

Il s'agit d'un sujet actuel, politiquement, médiatiquement, un Combat Libertaire pour le droit d'exprimer, de publier son avis, son jugement, sa croyance, sa parole.
On sent tout de suite le souffle Révolutionnaire, non ?
On monte sur ses grands chevaux et on va batailler, plume au poing, pour avoir le droit de s'exprimer librement.
Une chevauchée magnifique, vraiment...

Ramenons maintenant ce souffle libertaire dans nos foyers, et exprimons-nous.
Affirmons bravement notre avis, osons nos opinions, ouvrons nos coeurs à nos proches...
... Sans oublier, n'est-ce pas, que la Liberté de chacun s'arrête là où commence celle des autres...
J'en étais donc à oser le dialogue.
Oui, mais pour dialoguer, encore faut-il être deux...
Qu'à cela ne tienne, trouvons quelqu'un.
Oui, mais pour dialoguer, il faut être deux.
Euh, là, on était deux, non ?
Non, on était seul. Le dialogue est partage, il nécessite d'obtenir l'attention de son interlocuteur, sinon ce n'est qu'un bête monologue.
Ah, je regrette, on peut très bien s'exprimer sans que l'autre ne réponde, du moment qu'il écoute l'expression que je lui offre.
Et si l'autre n'écoute pas, et si l'autre entend mais n'écoute pas.
Et si l'autre est indifférent, à quoi cela sert-il d'avoir la liberté de s'exprimer ?
A rien.
Si personne n'est là pour recueillir le message, cela ne sert à rien.
Une liberté inutile faute de participants, c'est couillon, quand même, non ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jule Pilpus - dans Journal abstrait
commenter cet article

commentaires