Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 12:59

Pas facile comme sujet, surtout quand on trois minutes avant de repartir bosser.
Le pardon...
Hier, quelqu'un m'a dit : "j'espère que tu arriveras à me pardonner".
Vu la lourdeur, la longueur et les conséquences, je dois dire qu'en effet je m'étais posé la question du pardon.
Parce qu'au delà des rancoeurs et des récriminations, le pardon est un véritable pas à franchir sur son parcours personnel, comme un acte de foi envers soi-même.

Par ailleurs, le fait que l'on m'aie demandé cela implique de la part du demandeur une véritable prise de conscience du mal qui a été fait.
Voilà qui est remarquable de la part de quelqu'un qui n'a pas d'espoir de me revoir.

Que peut espérer alors cette personne ?
Que je pardonne pour que l'on se revoie ?
Que je pardonne pour alléger sa conscience ?

Si l'on pardonne, il me semble que c'est d'abord pour avancer sa propre vie...
Le pardon serait-il donc égoïste ?

Je crois qu'au delà du pardon cependant, il y a une reconstruction de soi, un volontaire oubli, et, dans mon cas, aucune haine.

Avec le temps qui passe, le mal s'amenuise et le pardon devient possible, ne serait-ce qu'envers soi-même pour s'être mis dans telle ou telle situation.

Mais par contre, reste la leçon à apprendre, les erreurs à ne plus commettre et la vie à reconstruire.
Recommencer encore, rebâtir toujours, et vivre chaque jour sans tacher davantage son coeur avec une peine qui ne doit plus être.


Partager cet article

Repost 0
Published by Jule Pilpus - dans Journal abstrait
commenter cet article

commentaires