Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 11:58



     J'ai vu hier sur Arte un documentaire qui expliquait que les produits chimiques utilisés par l'homme depuis 50 ans sont responsables de la baisse de la fertilité masculine chez toutes les espèces animales, y compris chez l'homme.


Des chercheurs expliquaient que chaque produit est inoffensif, mais que la somme de tous est nocive, entrainant chez le foetus des malformations in utéro de l'appareil génital masculin, qui aurait tendance à disparaitre au profit de l'appareil génital féminin.

Il faut savoir, tout de même, que les caractéristiques masculines du foetus n'apparaissent pas tout de suite. Est d'abord formé un corps féminin. Les caractériques masculines, toujours in utéro, n'apparaissent qu'après formation des testicules, qui fabriquent alors la testostérone capable de transformer le corps femelle en corps mâle.


Or, il se trouve que le corps interprète les produits chimiques auxquels il est exposé comme des oestrogènes, c'est à dire une hormone féminine.

Tous nos corps sont gavés d'oestrogène, et du coup la fécondité baisse, les anormalités génétiques surviennent, aussi bien chez les femmes (évolution impressionnante du nombre des cancers du seins en 50 ans), que chez les hommes (spermatozoïdes mous du genou, moins nombreux ou présentant des malformations, à deux têtes, par exemple).

Ce sont des études portant sur l'examen minutieux des ces effets sur les animaux, qui du coup, disapraissent puisqu'ils ne peuvent plus se reproduire.


L'homme va-t-il disparaître à son tour ?


D'autres études montrent qu'une fois que la contamination du milieu naturel cesse, les malforamtions aussi, et l'espèce redevient "comme avant".


Comment allons-nous expliquer aux politiques et aux industriels que tous ces produits sont à retirer de la ventes sous peine d'extinction de la vie sur terre ??


- Les produits de beauté (gels douches, savons, crèmes, dentifrices, shampooings, maquillage....) Voir le guide cosmétox de Greenpeace, essentiel et indispensable pour se terrifier un bon coup.


- Les produits ménagers en général (voir sur le site de Raffa comment faire son ménage écolo)


- l'eau potable des zones agricoles


Et d'autres que j'ai oublié, mais l'essentiel à retenir c'est que, depuis 50 ans, l'industrie chimique a révolutionné la vie quotidienne pour un mieux, mais sans aucun recul sur la toxicité des produits utilisés.


Aujourd'hui, si on devait cesser brutalement d'utiliser tous ces composants chimiques, on ne mangerait plus, on ne boirait plus, on ne se soignerait plus, nos champs seraient dévastés par les maladies et le blé pousserait mal.


On ne s'achètrerait plus de meubles contenant des plastiques, ni de bouteilles d'eau, ni de tupperware, ni de biberons, ni de vètements, de chaussures,


SI ON VOULAIT SE PROTEGER, ON ACHETRAIT PLUS RIEN...


Bon, heureusement, il y a surtout deux périodes sensibles à ces produits chimiques : la gestation et la petite enfance.


Mais méfiez-vous, soyez attentifs. Ce sont des scientifiques qui nous le disent.


Des extraits de l'émission "Mâles en péril", diffusée hier soir sur Arte, pour appuyer mes dires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jule Pilpus - dans Actualités écolos
commenter cet article

commentaires

Aleas 30/11/2008 19:15

un petit mot par ici pour marquer mon passage...le tout premier mais pas le dernier.Une Aléas qui passe pas là...

Jule Pilpus 02/12/2008 20:14


Merci de ton soutien, petit Aléas qui passe et repassera par là.
à bientôt donc.
jule